L'actualité des ICC

Wardenlight, dans l’ombre et la lumière de Spiderman

Créée en 2013, l’entreprise, spécialisée dans le concept-art, conjugue poésie et technique au service des jeux vidéo et des films d’animation. Pour Sony Pictures Animation, ils ont collaboré à Spiderman : Into the Spider-verse, sorti cet hiver.

Depuis leur petit village de Montbazin, ils attirent les plus grands studios américains. Warner Bros, Sony Pictures Animation, 20th Century Fox, Activision…  Wardenlight affiche des références à faire baver n’importe quel étudiant en quête d’une brillante carrière dans l’univers du jeu vidéo et du film d’animation. 

Ses créateurs, Jessica Rossier et Bastien Grivet, en couple dans la vie comme au travail, sont spécialisés dans le concept art. L’art de dessiner et de mettre en lumière des univers fantastiques grâce à la peinture digitale… « Notre style est empreint de poésie. Notre graphisme est sculpté par la lumière et les ombres », dépeignent-ils.

Jessica et Bastien ont fondé leur entreprise en 2013, après avoir suivi la formation Jump’in Création au sein du Business Innovation Center de Montpellier Méditerranée Métropole. Bastien Grivet était avant chez Ubisoft. Jessica Rossier avait travaillé sur les productions de The Elder Scrolls Online et pour Wanda productions (basée près de Paris).

Inspirés par la peinture européenne, mais bercés par le cinéma de Spielberg et de Star Wars, Jessica et Bastien ont imposé leur griffe. L’univers des jeux vidéo Call of Duty, Shadow of War, Darksiders 3 a été créé, en partie, avec les dessins de Wardenlight.

En 2015, une rencontre décisive leur a fait prendre un virage majeur dans leur travail. Alberto Mielgo, peintre et digital painter, directeur artistique de productions telles que Tron Uprising (Disney), les prend sous son aile et leur propose de collaborer sur le prochain film d’animation Spiderman : Into the Spider-verse. « Ce peintre nous a sorti de notre zone de confort. C’était un peu comme marier l’art digital et la peinture à l’huile dans un style impressionniste. Nous nous sommes remis à nos pinceaux, à l’aquarelle, pour renforcer nos basiques. Nous nous sommes réinventés » confie Jessica. 

Outre le travail sur le blockbuster de l’homme araignée, les projets se poursuivent avec une série anglaise de science-fiction ainsi qu’une production pour Netflix. 

En parallèle, une autre aventure, personnelle, les anime : depuis trois ans, le couple organise, à Sommières (Gard), l’Art Week-end, un festival où se concentrent la crème des professionnels et étudiants, venue écouter des conférences, partager leurs expériences. Des speakers tels que Tim Soret (créateur du jeu The Last Night présenté à l’E3 2017), Sylvain Sarrailh (concept-artist ayant travaillé chez Rocksteady, Ubisoft) ou encore Stéphane Baril (Master technicien chez Adobe) y sont invités. À guichet fermé, une centaine de personnes s’y retrouvent pendant trois jours minimum. « L’ambiance est conviviale. L’idée était de rendre service à la communauté, de la fédérer, de permettre des échanges » expliquent Jessica Rossier et Bastien Grivet. 

En février 2019, WardenLight remportait l'Oscar du meilleur film d'animation grâce à leur travail acharné sur les décors numériques du dernier Spiderman.