L'actualité des ICC

Avec Codingame, recruter devient un jeu

La société montpelliéraine repère les meilleurs programmeurs, au travers de challenges où ils codent en jouant. Ubisoft et Nintendo utilisent ses services pour recruter de nouveaux talents. Même la Warner a fait appel à elle !

Pour détecter les codeurs les plus talentueux, rien de mieux que de leur lancer des défis. Les programmeurs sont bien souvent joueurs. Alors, comme les studios de jeux vidéo peinent à en recruter, CodinGame a décidé de leur apporter une réponse, en créant des concours sous forme de jeux de programmation d’IA, intelligence artificielle.

« Nous mettons en place des jeux multi-joueurs avec leurs règles, ainsi que les rendus graphiques, à chaque fois différents. Les gameplays sont variés : s’il faut dans le jeu conquérir des territoires avec des armées, le joueur doit les créer en les programmant lui-même, c’est très immersif », explique Aude Barral, directrice marketing et fondatrice de l’entreprise aux côtés de Frédéric Desmoulins, PDG, et Nicolas Antoniazzi, le directeur technique.

Du coup, ces challenges permettent de mesurer les compétences techniques des compétiteurs. Privés de manettes de jeu, ils ne disposent que du clavier de leur ordinateur et de leur expérience pour imaginer le code le plus performant et ainsi avancer.

Créée en 2012 par des passionnés de jeux vidéo, CodinGame a rapidement vu sa communauté de programmeurs s’étendre. « Elle compte aujourd’hui près d’un million de codeurs venus de tous les pays », chiffre Aude Barral. Désormais, chaque challenge réunit près de 8 000 joueurs, contre quelques centaines en 2014, lors du lancement du premier défi.

Le savoir-faire de CodinGame réside également dans sa capacité à concevoir des jeux intégrant différents niveaux de difficultés et algorithmes efficaces, à quoi s’ajoute la solidité de sa plateforme, afin que des milliers de programmeurs puissent y compiler du code en même temps, sans jamais broncher. En outre, plus de 30 langages, dont Swift d’Apple, Go ou encore Rust, sont supportés et utilisables. Chaque jeu est conçu dans le but d’évaluer sans contestation possible le savoir-faire de chaque programmeur, de la modélisation à la résolution de problèmes complexes.

Cette approche, rationnelle et scientifique, a beaucoup plu aux studios. Nintendo fait appel à CodinGame pour recruter les talents de son centre européen. Ubisoft, Asobo Studio, IsCool, Electronic Arts et Féérik recourent aussi à ses services. En 2017, un autre client de premier plan les a rejoints : la Warner. « Elle nous a commandé un jeu dans le cadre d’une opération de marketing innovante, pour faire la promotion d’un de ses films », confie Aude Barral.

CodinGame ne crée pas des jeux que pour les seuls besoins des studios. Elle en conçoit désormais pour d’autres secteurs d’activités. Le jeu vidéo est devenu tendance. La société montpelliéraine a organisé un événement pour le groupe Roche, baptisé Code4Life. Il mettait en scène des robots chargés d’aller chercher des remèdes pour sauver des vies. Grâce à lui, Roche a recruté l’un des trois meilleurs compétiteurs du jeu. Parrot, fabricant de drones, et Amadeus, éditeur de logiciels, sont eux aussi, clients de CodinGame.

Multipliant ses marchés, la société montpelliéraine est en pleine ascension. Agréée et soutenue par le Business & Innovation Centre (BIC) de la Métropole de Montpellier, elle emploie à présent 25 salariés.