L'actualité des ICC

Rémi Gazel, un compositeur touche-à-tout

Le pianiste montpelliérain a composé la plupart des musiques du jeu Rayman 1, créé par Ubisoft en 1995.

Rémi Gazel, pianiste et arrangeur. Mais pas seulement ! Compositeur d'un grand nombre des musiques de Rayman 1, jeu vidéo qu'Ubisoft a décliné en version mobile en 2016, le montpelliérain est aussi, et surtout, un touche-à-tout qui a très tôt élargi sa palette artistique.

En complément des arrangements et des musiques qu'il crée aussi pour le théâtre et le chant, l'homme s'est lancé dans la photo et la vidéo. Il en a développé le goût jusqu'à décrocher un brevet théorique d'ULM, sésame qui lui permet de piloter les drones dont il se sert pour ses projets vidéo.

Rémi Gazel, 51 ans, est un artiste éclectique. Sa curiosité le pousse à s'ouvrir, à l'affut de nouvelles expériences artistiques. Formé pendant ses jeunes années au conservatoire municipal de Béziers, où ses professeurs lui trouvaient des prédispositions, il n'a pas poursuivi, préférant se lancer dans le jazz, musique qui alors ne s'apprenait pas dans les écoles. Il s'est plongé dans l'harmonie, tout en ratissant les scènes locales pour se frotter aux autres, et à la musique improvisée. « J'ai tout appris tout seul », dit-il. C'est ainsi qu'il a complété sa formation classique, en autodidacte, assoiffé de nouveautés.

Aujourd'hui, il a fait la synthèse de ses passions, en mariant l'image et la musique. Studio monté à la maison, il mène plusieurs projets de front. Après avoir sorti Le retour, un album sous son nom en trio avec Robin Capuano à la batterie et Pierre Mercier à la basse, puis Rebonjour, un album de musique à l'image, le voilà engagé dans un ambitieux projet, baptisé Rayman 1 Live Project, qui embarque sur scène le petit personnage sans bras ni jambes. Les musiques et les arrangements sont écrits. Rémi Gazel ne s'éloigne pas de ses premières amours.