L'actualité des ICC

Women in Games France La voix des femmes dans l’industrie du jeu vidéo

Women in Games France, présidée par Audrey Leprince, co-fondatrice du studio montpelliérain The Game Bakers, promeut la mixité dans l’industrie du jeu vidéo où les femmes ne représentent que 15 % des effectifs.

Mais où sont les femmes dans l’industrie du jeux vidéo ? « Elles ne représentent que 15 % des effectifs dans les studios et elles occupent principalement des postes dans le graphisme, l’administratif et la communication », observe Caroline Imbert, la déléguée de la région Occitanie de Women in Games France. Présidée par Audrey Leprince, l’association nationale s’est donc attelée à promouvoir la mixité dans ce secteur d’activité où elles sont trop peu nombreuses.

Alors que les femmes représentent quasiment la moitié des joueurs, le jeu vidéo souffre encore d’une image d’un secteur masculin. « Ce problème n’est malheureusement pas spécifique aux jeux vidéo puisqu’il touche l’ensemble des industries numériques où les femmes sont sous représentées. Les raisons de cette désaffection des femmes pour les matières STEM  (1) sont probablement à aller chercher du côté de l’éducation et des schémas  genrés  qui se mettent en place dès la toute petite enfance », explique Caroline Imbert.

Women in Games France souhaite encourager les jeunes femmes à rejoindre les studios et à se sentir parfaitement légitimes à participer à la création vidéoludique. L’association entend notamment mieux expliquer les métiers du jeu vidéo en mettant en lumière des parcours de femmes dans ce secteur. Ce volet role model est notamment relayé par Carole Quintaine. Journaliste spécialisée dans le jeu vidéo, elle publie chaque mois une vidéo brossant le portrait d’une femme qui réussit et s’épanouit dans ce secteur d’activité.  

L’association organise également des opérations de formation, networking et mentoring, afin d’accompagner l’émergence de nouvelles voix.  Des ateliers d’initiation à la création et des journées portes ouvertes sont également au programme. Autant d’actions destinées à tordre le cou aux clichés et à éveiller des vocations…

Quelques mois après sa création en septembre 2017, l’association comptait près de 700 membres, hommes et femmes confondus, et cinq antennes régionales : Paris, Montpellier, Nantes, Lille et Lyon.

(1) Sciences -Technologies - Ingénierie et Mathématiques